Module 1 Architecture des SGBD

Questionnaire

Question 1

Parmi la liste suivante, quels exemples illustrent correctement la distinction entre type et instance d’objet?

  1. Type : Voiture; Instance d’objet : Voiture de Jean.
  2. Type : Voiture; Instance d’objet : 4*4.
  3. Type : Entier relatif; Instance d’objet : -3.
  4. Type : Maison; Instance d’objet : Bungalow.

Solution


Question 2

Parmi la liste suivante, quel schéma illustre correctement l’architecture à trois niveaux des SGBD?

Solution


Question 3

Parmi les affirmations suivantes, quelle est celle qui définit le mieux les objectifs d’un SGBD?

  1. Un SGBD vise un stockage centralisé et un accès unique à l’ensemble des données produites et manipulées par une organisation.
  2. Un SGBD vise un accès efficace et sécurisé aux données, tout en s’assurant de la cohérence de l’ensemble des données stockées.
  3. Un SGBD vise l’indépendance des programmes informatiques vis-à-vis des données qu’ils manipulent.

Solution


Question 4

Parmi la liste suivante, quels éléments représentent une fonction d’un SGBD?

  1. Recherche de données.
  2. Description de données.
  3. Transformation des données.
  4. Acquisition de données.

Solution


Question 5

Comment définiriez-vous le modèle entité-association caractéristique des SGBD relationnelles?

  1. Le modèle entité-association est le modèle qui spécifie l’organisation des données stockées au niveau interne d’un SGBD.
  2. Le modèle entité-association est le modèle de représentation qui a été choisi pour définir le schéma logique du niveau conceptuel d’un SGBD.
  3. Le modèle entité-association est le modèle de référence d’un SGBD proposé par l’ANSI/X3/SPARC.

Solution


Question 6

Remplissez le tableau suivant :

  Années Modèle Exemple
Première génération   Hiérarchique-Réseau  
Deuxième génération     ORACLE
INGRES
SYBASE
INFORMIX
DB2
SQL SERVER
Troisième génération     Oracle 8
DB2
INFORMIX
Quatrième génération 2000    

Solution


Question 7

Quelle est la différence entre indépendance physique et indépendance logique des données?

  1. L’indépendance physique permet de changer les schémas conceptuels sans changer les schémas internes alors que l’indépendance logique permet de changer les schémas externes sans changer les schémas internes.
  2. L’indépendance physique permet une certaine indépendance entre les données manipulées par les applications et la structure canonique des données de l’entreprise telle que décrite dans le schéma conceptuel, alors que l’indépendance logique permet de réaliser l’indépendance des structures de stockage aux structures de données du monde réel.
  3. L’indépendance physique permet de changer les schémas internes sans changer les programmes d’application alors que l’indépendance logique permet de modifier les schémas conceptuels sans changer les programmes d’application.

Solution


Question 8

Décrivez les quatre éléments que permet de définir le niveau conceptuel.

Solution


Question 9

Quelle est la fonctionnalité des déclencheurs placés sur une base de données?

  1. Lancer automatiquement une procédure de gestion de la base de données lorsque certains événements particuliers surviennent.
  2. Vérifier automatiquement la cohérence d’une base de données lorsque de nouvelles données sont insérées dans la base.
  3. Lancer automatiquement l’envoi d’un message à l’utilisateur lorsque sa requête répond à certaines critères particuliers.

Solution


Question 10

Lorsque l’on parle de base de données à architectures réparties, à quoi fait-on référence?

  1. Des accès multiples et distribués à une même base de données.
  2. Plusieurs serveurs qui contrôlent chacun une sous-base de données, élément d’une base de données plus large.
  3. Une base de données composée de plusieurs sous-bases distribuées sur un réseau, mais gérées par un seul serveur.

Solution