Tableau IV

Répartition des bonnes identifications selon les groupes d'âge

 

GROUPE NÉS ENTRE NOMBRE IDENTIFICATIONS
CORRECTES
7 1931 et 1935 7 84,41 %
6 1940 et 1945 7 79,22 %
5 1947 et 1950 7 86,90 %
4 1958 et 1961 6 75,00 %
3 1963 et 1967 6 72,73 %
2 1969 et 1971 9 45,45 %
1 1973 et 1980 4 50,74 %
 

Les chiffres pour chacun des messages présentés dans l'épreuve figurent dans le tableau V, où on ne distingue toutefois que 3 catégories d'âge (la catégorie des aînés réunissant les
groupes 5, 6 et 7 du tableau III; celle des moyens, les groupes 3 et 4; celle des jeunes, les
groupes 1 et 2) :

 

Tableau V

Identifications correctes de 22 messages par 3 groupes d'hommes (en pourcentages)

VALEUR DU MESSAGE

TOTAL

AÎNÉS

MOYENS

JEUNES

On va s'entraîner pour la lutte. 95.65 100 83 100
Nous viendrons lutter dans le village. 95.65 100 83 100
Venez manger les noix de palme. 93.48 95 100 89
Les vaches s'approchent du riz. 93.02 95 84 100
Voilà quelque chose de beau! 91.30 95 92 89
On y va. 86.96 91 75 94
J'échange du poisson contre du riz. 82.61 71 100 82
Venez manger le riz. 82.61 100 84 53
Danger! 82.61 90 92 58
On va à la pêche. 78.26 76 100 66
Viens. (2e forme) 72.09 90 58 48
Les initiés font un sacrifice. 67.44 85 66 56
J'échange du vin contre du riz. 65.22 86 75 30
La nouvelle lune se montre. 65.22 91 83 6
Viens. (1re forme) 63.04 71 75 42
Insulte à l'adresse d'un homme. 63.04 86 83 6
Ton tabac est mauvais. 62.22 91 75 0
Venez m'aider à construire ma maison. 62.22 86 75 6
Il a pris un gros poisson. (2e forme) 44.44 71 42 0
As-tu vu X? 41.86 76 16 0
Je ne l'ai pas vu. 39.53 76 8 0
Il a pris un gros poisson. (1re forme) 28.26 9 75 18

 

Figure 1:

figu.jpg (35150 octets)

 

Questions épistémologiques

La variabilité du système selon l'âge, mais aussi d'un individu à l'autre, amène à poser des
questions de fond, tant au niveau méthodologique qu'épistémologique : si on veut savoir quelle connaissance du répertoire ont les différentes tranches d'âge, qui, de quel groupe d'âge, devrait enregistrer les sifflets présentés aux sujets?

Les réponses qu'on recueille en présentant des enregistrements produits par quelqu'un d'un groupe d'âge X n'informent que sur la connaissance du répertoire des X (laissons de côté la variation interindividuelle, tant du côté de la production que de la réception ...), mais pas nécessairement sur le répertoire des plus âgés (X + n) ou des moins âgés (X - n), qui, les uns comme les autres, peuvent connaître d'autres sifflets, non présents dans le bagage des X. Mais faire enregistrer les sifflets par un X + n n'atteint pas davantage ce qu'est le répertoire des X, ou des X - n, etc. Il faudrait donc enregistrer des X + n, des X, et des X - n, et soumettre tous leurs enregistrements à tous les groupes d'âge (X + n, X et X - n). Ce qui dilaterait tellement le volume du matériel à soumettre aux sujets que la passation pourrait se révéler impossible dans la réalité pratique d'une enquête, qui doit tenir compte de la disponibilité des sujets comme de leur fatigabilité.

Par ailleurs, plus fondamentalement, l'adoption d'une telle démarche supposerait qu'on dispose déjà de la réponse à la question que l'enquête est précisément supposée éclairer : quel est le répertoire de chaque groupe d'âge?

Il semble donc que l'on doive se résigner à fonctionner dans le relatif, ce que signale d'ailleurs à l'attention le fait qu'on est amené à travailler en termes de pourcentages, qui prennent très rarement les valeurs de 100 ou de 0.

 

Quelques témoignages seulement

Cette information n'a pas été recueillie par une enquête systématique; j'ai seulement interrogé quelques personnes, au hasard des rencontres. Dans le même ordre d'idées, je signalerai encore que les habitants de La-Pointe-Saint-Georges ne se souviennent pas qu'un tel mode de communication ait existé dans leur village.