Je remercie Angéline Martel et Mamadou Samassa pour avoir bien voulu lire ce texte et me faire part de leurs observations. Dans la suite du texte, sauf précision apportée par un qualifiant, le terme « arabe » renverra indistinctement à l'arabe classique et à l'arabe moderne

 

Plurilinguisme

À notre connaissance, les travaux sur la situation générale des langues en Mauritanie ne sont pas nombreux. La sociolinguistique du pays reste à faire. On pourra cependant se référer aux études de Chartrand (1977), de Hamès (1978) et surtout de Cheikh (1979).

 

Maures

Cette information est donnée dans Taine-Cheikh (1978 : 267), qui cite Dubie (1940 : 316), Nicholas (1953 : 13-14) et Monteil (1939 : 8).

 

Fleuve Sénégal, Boghé et de Kaédi, Sélibabi

Sur le wolof, le pulaar et le soninké en Mauritanie, voir respectivement Dialo (1983), Ka (1983) et Soumaré (1984).

 

Institut des langues nationales de Nouakchott

Sur l'expérience de l'Institut des langues nationales, voir Mauritanie (1992) et Samassa (1996).

 

Émergence d'un français populaire

La présente conception du français populaire est décrite dans Halaoui (1996).

 

Race blanche ou de race noire

Sur le hassaniya, on consultera la description de Cohen (1963), la synthèse de Taine-Cheikh (1978) et la présentation de Cheikh (1979).

 

Expansion de langues

Des cas d'expansion de langues africaines sont décrits dans Calvet (1981) et Caprile (1982)

 

« Mahadara », « medersa » ou écoles coraniques

Voir à ce sujet la contribution de Taine-Cheikh (1994 : 58-59).

 

Statut de langue nationale

Les statuts constitutionnels des langues de la Mauritanie sont présentés dans Ould Bouboutt (1994).

 

Textes constitutionnels, constitution

Sur les législations linguistiques des pays cités ici, voir Halaoui (1995).

 

Maghreb

La politique de la langue arabe dans les États du Maghreb est exposée dans Grandguillaume (1983) et Moatassime (1992)

 

Multilinguisme de stratégie

Les contenus de ce que l'auteur appelle multilinguisme de stratégie apparaissent çà et là dans un certain nombre de textes. L'orientation politique demande à être décrite. Pour un bref aperçu sur la conception de l'auteur, voir Halaoui (1992 : 40-41).