En partant de la comparabilité des contextes migratoires suisse et canadien, cet article tente d’analyser la place de l’éducation multiculturelle dans la formation des enseignants. Les différences constatées dans les conceptions des politiques migratoires se reflètent dans la place accordée à l’éducation multiculturelle dans la formation des enseignants. Une plus grande légitimité institutionnelle et pédagogique de la diversité culturelle a été constatée au Canada par rapport à la Suisse. Il est légitime de se demander si les sociétés qui ne se considèrent pas comme des sociétés d’immigration sont capables de former les enseignants à la gestion de la diversité culturelle qui les attend en classe.