La présente étude compare la situation normative de l'espagnol et du portugais dans la perspective du paradigme pluricentrique. Si l'espagnol et le portugais présentent certains parallèles en ce qui concerne l'expansion coloniale, les rapports sur l'échiquier normatif dans les espaces lusophone et hispanophone sont loin d'être identiques. En effet, même si la norme du portugais brésilien n'est que rudimentairement codifiée, l'émancipation de cette variété en matière normative est un fait acquis. Par contre, les différentes variétés exemplaires (" hablas cultas ") de l'espagnol en Amérique latine ne peuvent pas prétendre à une telle autonomie : tout en étant constamment remis en cause, le modèle offert par une Real Academia Española défendant une supra-norme reste incontournable pour tous les Hispanophones soucieux de correction linguistique.