Cet article de synthèse fournit tout d'abord une définition du concept de " la dynamique des langues ". Il l'analyse du point de vue des rapports de forces touchant l'acquis, le statu et les fonctions d'une langue à l'intérieur de son écologie sociale.

L'article examine ensuite ces forces et vecteurs dans le cadre spatial et temporel : leur nature, leur importance et leur durée. Il indique ensuite les mesures qui ont cours pour son intensité et sa vélocité.

En un troisième temps, l'article examine les effets de ces forces sur l'utilisation d'une langue parlée et écrite dans le comportement langagier d'une population d'utilisateurs.

En un quatrième temps, l'article décrit les dispositifs d'autoréglage des normes d'intercommunication par adaptations successives aux forces qui déterminent le statut d'une langue.

Enfin, des exemples tirés du sort vécu par une variété de langues vernaculaires et supranationales sont données.