Titre : Statut de la langue corse dans l'enseignement
Date et lieu : Corse, Septembre 1998
Description de la nouvelle : Le volumineux Rapport de la commission parlementaire d'enquête sur la Corse remis au Premier Ministre français en septembre 1998, recommande au Gouvernement la défense et promotion de la langue corse comme étant une des sept priorités pour sortir l'île de la situation économique et sociale difficile où elle se trouve actuellement. Elle relève que si la connaissance du corse est en baisse (60% de la population de l'île est en mesure de soutenir une conversation contre 80% en 1977), le processus de valorisation dans les médias et dans la culture (surtout chez les jeunes) est en forte hausse. Dans l'éducation 85% des élèves du primaire apprennent le corse notamment dans onze écoles bilingues. Cet enseignement est prolongé dans le secondaire, soit dans des 'sections méditerranéennes' (français, corse, latin, italien ou espagnol), soit en tant que langue vivante. En 1997, environ un tiers des élèves avaient passé une épreuve de corse au bac. Par contre la Commission ne se prononce pas en faveur de l'obligation de son enseignement, contrairement à ce que demandent les nationalistes et une partie des élus de gauche, mais recommande un élargissement des possibilités d'apprentissage, ce qui devrait être, pour l'instant, la position gouvernementale.



Intérêt pour la dynamique des langues (facultatif) :
Source de l'information : Rapport de la commission d'enquête parlementaire sur la Corse et comptes-rendus de presse
Nom et adresse de l'émetteur : Claude Truchot
Claude.Truchot@wanadoo.fr

Entrez le mot de passe :


Liste des détaillées

Modification de cette détaillée

Destruction de de cette détaillée