pix_filet.jpg (1607 octets)
François GRIN
Courrier électronique
francois.Grin@eti.unige.ch
Formation

François Grin, né à Neuchâtel (Suisse), a effectué ses études à l'Université de Genève où il a obtenu un doctorat en sciences économiques et sociales, mention économie politique, en 1989.

 

Parcours professionnel

François Grin a occupé des charges d'enseignement et de recherche à l'Université de Montréal (1989-1991 et 1992-1993), à la University of Washington (Seattle) (1991-1992), à l'Université de Genève (1993-1998) et à l'Université de Fribourg (1998), avant d'occuper, de 1998 à 2001 la vice-direction du Centre européen pour les questions de minorités (European Centre for Minority Issues, ECMI) à Flensburg, en Allemagne. Il est actuellement professeur d'économie à l'Ecole de traduction et d'interprétation (ETI) de l'Université de Genève et Directeur-adjoint du Service de la recherche en éducation (SRED) du Département genevois de l'instruction publique. Il est en outre professeur invité à l'Université de la Suisse italienne (USI) où il enseigne le cours de 'Contesti multiculturali e multilingui della formazione'.

 

Domaines d'intérêt, recherches et publications majeures

Ses principaux domaines de recherche sont l'économie de la langue, de la politique linguistique et de l'éducation, ainsi que l'évaluation des politiques publiques dans ces domaines, notamment en matière relations entre majorités et minorités. François Grin est l'auteur plus de 150 publications scientifiques publiés sous formes d'ouvrages, ou dans diverses revues scientifiques et chapitres d'ouvrages collectifs. Extrait de la liste de publications:

«The economic approach to minority languages», Journal of Multilingual and Multicultural Development, 11, 153-171, 1990.

«Towards a threshold theory of minority language
survival», Kyklos, 45, 69-97, 1992.

«The bilingual advertising decision», Journal of Multilingual and Multicultural Development, 15, 269-292, 1994.

«L'identification des bénéfices de l'aménagement linguistique : la langue comme actif naturel», in C. Phlipponneau and A. Boudreau (dir.), Sociolinguistique et aménagement des langues. Moncton [Nouveau-Brunswick]: Centre de recherche en linguistique appliquée, 67-101, 1994.

«Immigrant and autochthonous language rights: a territorial approach to multilingualism», in T. Skutnabb-Kangas, R. Phillipson et M. Rannut (dir.), Linguistic Human Rights. Berlin: Mouton de Gruyter, 31-48, 1994.

«The economics of language: match or mismatch?», International Political Science Review, 15, 27-44, 1994.

L'économie de l'éducation et l'évaluation des systèmes de formation. Aarau: skbf/csre (Schweizerische Koordinationsstelle für Bildungsforschung), 157 pages, 1994 (avec résumés en allemand et en anglais).

«The economics of language : survey, assessment and prospects», (dir.) International Journal of the Sociology of Language, 121, 17-44, 1996.

«Conflit ethnique et politique linguistique», Relations internationales,. 88, 381-396, 1996.

«The economics of multilingualism: overview of the literature and analytical framework» , in W. Grabe (dir.), Multilingualism and Multilingual Communities [ARAL no. xvii]. Cambridge: Cambridge University Press, 43-65, 1997 [avec F. Vaillancourt].

Dépenses publiques pour l'enseignement des langues en Suisse. Aarau: skbf/csre (Schweizerische Koordinationsstelle für Bildungsforschung), 137 pages, 1997 (avec résumés en allemand et en anglais) [avec C. Sfreddo].

«La diversité linguistique et culturelle face aux règles du commerce international : le cas du film et des émissions de télévision», in S. Abou and K. Haddad (dir.), La diversité linguistique et culturelle et les enjeux du développement. Beyrouth: Presses de l'Université Saint-Joseph & Montréal: aupelf? uref, 265-286, 1997 [avec C. Hennis-Pierre].

«Swiss multiculturalism and its relevance for Canada», Policy Options / Options politiques, 18, 19-24, 1997.

«Gérer le plurilinguisme européen : approche économique au problème de choix», Sociolinguistica, 11, 1-15, 1997.Langue et différentiels de statut socio-économique en Suisse. Berne : Office fédéral de la statistique, 108 pages, 1997 (avec résumés en allemand et en italien).

«Diversité linguistique et théorie économique de la valeur», in J. Hatem (dir.), Lieux de l'intersubjectivité. Paris: L'Harmattan, 155-174, 1997.

«Pourquoi un débat sur la politique linguistique suisse ?», Revue Suisse de Science Politique, 2, 94-100, 1996, et «Language policy developments in Switzerland: Needs, opportunities and challenges for the next few years», Revue Suisse de Science Politique, 3, 108-113, 1997.

«Economics», in Fishman, J. (ed.), Handbook of Language and Ethnicity. Oxford: Oxford University Press, 9-24, 1999.

«Market forces, language spread and linguistic diversity», in Kontra, M., Phil-lipson R., Skutnabb-Kangas T. and Varady T. (eds.), Language: A Right and a Resource. Budapest: Central European University Press, 169-186, 1999.

«Language planning as diversity management: some analytical principles», Plurinlingua, xxi, 141-156, 1999.

Compétences et récompenses : la valeur des langues en Suisse. Fribourg: Presses Universitaires de Fribourg, 1999.

The cost-effectiveness evaluation of minority language policies: Case studies on Wales, Ireland and the Basque Country. Monograph series, No. 2. Flensburg: European Centre for Minority Issues, 1999 [avec F. Vaillancourt].

«Kalmykia, vitcim of Stalinist genocide: from oblivion to reassertion», Journal of Genocide Research, 3(1), 97-116, 2001.

«English as economic value: facts and fallacies», World Englishes, 20(1), 65-78, 2001.

«On effectiveness and efficiency in education. Operationalizing the concepts», Zeitschrift für Pädagogik, 43. Beiheft, 87-97, 2001.

«La Suisse comme non-multination», in Seymour, M. (dir.), Etats-Nations. multinations et organisations supranationales. Montréal: Liber, 265-281, 2002.

Language Policy Evaluation and the European Charter for Regional or Minority Languages. Londres: Palgrave Macmillan, 2003.

«Diversity as paradigm, analytical device, and policy goal», in Kymlicka, W. and Patten, A. (eds.), Language Rights and Political Theory. Oxford: Oxford University Press, 169-188, 2003.

Nation-Building, Ethnicity and Language Politics in Transition Countries (dir.). Budapest: LGI Books, 2003 [avec F. Daftary].

«Language Planning and Economics», Current Issues in Language Planning, 4(1), 1-66, 2003.

Un résumé de plusieurs de ces publications est disponible sur le site web du SRED, http://www.geneve.ch/sred.

 

Réalisations

François Grin a dirigé ou participé à de nombreux projets de recherche pour des organismes et administrations telles que le Fonds National suisse de la recherche scientifique, l'Office fédéral de la statistique, l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie, et l'Office fédéral de l'éducation et de la science. Il a également effectué des mandats de consultant en matière de politique linguistique et de politique de l'éducation pour des organismes officiels suisses ou étrangers, des organisations internationales et des organisations non-gouvernementales; il a notamment co-dirigé, sur mandat de la Commission Européenne, le projet d'évaluation des mesures de soutien de l'Union européenne en faveur des langues régionales ou minoritaires (Projet 'SMiLE').

Il est membre du Comité scientifique de l'Esperantic Studies Foundation, du Comité consultatif de Linguapax, et du Comité de rédaction de Language Problems and Language Planning, de Language Policy, du Journal of Ethnopolitics and Minority Issues in Europe et de la Revue suisse des sciences de l'éducation. Il a servi pendant huit ans comme membre du comité du réseau «Cultures, langue et développement» de l'AUF (Agence universitaire de la francophoie) et il est depuis 2001 membre de la Délégation à la langue française (DLF) de Suisse romande.

PROJETS EN COURS

François Grin pilote actuellement des projets d'évaluation portant notamment sur: (i) la réforme de la formation secondaire II en Suisse; (ii) la généralisation de l'enseignement de l'anglais comme matière obligatoire dans le secondaire I à Genève; (iii) l'emploi des langues maternelles comme langue d'enseignement dans la formation professionnelle en Afrique du Sud. Il est par ailleurs engagé dans divers projets d'écriture sur la gestion de la diversité linguistique sous l'angle des politiques publiques. Il contribue actuellement au lancement (2004) du 'Mastère en Communication Interculturelle' de l'Université de la Suisse italienne à Lugano.


 

Langues parlées et écrites

Français, anglais, allemand

 

Correspondance:

François GRIN
Prof. François Grin
Ecole de traduction et d'interprétation (ETI)
Université de Genève
40, Bd du Pont-d'Arve
CH - 1211 GENEVE 4
tel. (+4122) 379-8720
fax (+4122) 379-8750
courrier électronique : Francois.Grin@eti.unige.ch


Téléphone: (+4122) 379-8720 ou (+4122) 327-7051
Télécopieur: (+4122) 379-8750 ou (+4122) 327-5266
Courrier électronique: francois.Grin@eti.unige.ch

 


Liste de tous les CV

Modification du CV