pix_filet.jpg (1607 octets)
Pierrette VACHON-L'HEUREUX
Courrier électronique
pvachon@olf.gouv.qc.ca
Formation

Pierrette VACHON-L'HEUREUX est née à Ottawa (Canada). Elle entreprend d'abord, parallèlement à sa scolarisation, une formation de pianiste pendant douze ans, puis se dirige vers le théâtre. Elle devient comédienne au théâtre amateur, au théâtre universitaire et enfin, au théâtre professionnel, traversant les époques du théâtre de l'absurde, du théâtre de création collective, du multimédia en plus du classique et du boulevard. La radio, le cinéma et la télévision lui ouvrent parallèlement le monde de la communication et de l'audiovisuel : membre du Syndicat du spectacle, elle obtient de nombreux contrats, surtout auprès de la Société Radio-Canada, à titre d'animatrice d'émission d'affaires publiques, de sport et de langue.

Après sa formation universitaire première en littérature comparée française et anglaise, (littérature française et canadienne-française d'une part et littérature américaine, britannique et canadienne-anglaise d'autre part) elle fut retenue lors du recrutement des diplômés des universités canadiennes pour entreprendre une carrière dans l'Administration fédérale.

Après dix années de carrière, une seconde formation universitaire lui permet de mettre à jour et d'enrichir considérablement ses connaissances en linguistique, discipline qui a enfin réussi à se tailler une place dans nos universités, à côté des études littéraires. C'est l'occasion de découvrir la psychomécanique du langage, découverte capitale qui lui ouvre les portes de la science du langage et lui permet d'aborder la problématique d'aménagement vécue par le Québec dans toute son ampleur. Après six années d'étude, d'enseignement et de recherche, elle dépose un mémoire remarqué intitulé : L'antéposition et la postposition de l'adjectif épithète. Essai de psychomécanique du langage. Ce mémoire sera publié sous peu dans la collection Cahiers de psychomécanique des Presses de l'Université Laval.

 

Parcours professionnel

D'abord agente d'information dans le domaine de l'édition gouvernementale, chargée de la diffusion des publications des organismes internationaux à travers le Canada de 1960 à 1968, elle fait l'apprentissage de l'univers du livre. Son intérêt pour la langue l'amène à l'écriture : le texte publicitaire, la rédaction scientifique en collaboration avec les chercheurs du Laboratoire de recherches forestières, et enfin, la correction dans le domaine de l'art avec la responsabilité de la révision française des publications de la Galerie nationale du Canada (1970-1972). De la correction de textes à la découverte des mécanismes de la langue elle-même, elle aborde avec ferveur le monde de la recherche et de l'enseignement universitaire.

Psychomécanicienne du langage attachée au Fonds Gustave-Guillaume de l'Université Laval depuis 1972, elle sera tour à tour assistante de recherche, chargée de cours au Département de langues et linguistique et au Département de l'éducation, secrétaire-archiviste, et enfin, chercheuse. Parallèlement, se joignant, au sein de l'Administration québécoise, aux linguistes du service public chargés de mener les travaux exigés par l'application de la Charte de la langue française, elle se spécialise en assistance linguistique pour encadrer l'équipe de langagiers qui offrent la consultation linguistique à la collectivité québécoise d'une part, et met au point une méthodologie de la terminologie ponctuelle, discipline qui sous-tend cette activité. L'exploitation et l'alimentation de plus en plus importantes de la Banque de terminologie du Québec qui se développe fera de la linguiste aménagiste une terminographe d'expérience. Au cours des nombreuses phases du développement de la politique linguistique du Québec, à l'Office de la langue française, elle poursuit sa carrière de chargée de mission depuis 1978.

 

Domaines d'intérêt, recherches et publications majeures

Sa recherche fondamentale en science du langage touche le syntagme nominal, les parties de langue, la théorie du mot et du vocable, le signifié matériel et le signifié formel, la sémantique lexicale et la sémantique grammaticale, le terme et la terminologisation, la visée de puissance et la visée d'effet de la langue, la visée de discours, la visée phrastique et la morphologie lexicale.

Sa recherche appliquée porte sur le développement de la morphologie du féminin en français, les effets sur le discours de la féminisation, l'influence de l'anglais sur les lexies et la syntaxe du français québécois, la néologie de langue générale et technique sous l'influence de la mode et des changements sociaux, l'histoire de l'orthographe du français, les réformes et le changement linguistique, le développement de la lexicographie québécoise, l'instrumentation de la qualité de la langue, la norme dominante, le marquage terminologique et lexicographique, les critères d'évaluation linguistique du matériel pédagogique, les facteurs d'anglicisation en matière de formation professionnelle et technique, etc.

Elle a publié six livres en collaboration : Méthodologie de la recherche terminologique ponctuelle. Essai de définition (Collection : Études, recherches et documentation, Québec, Office de la langue française, 1984, 171 pages); Le français quotidien des gestionnaires. Le français quotidien des secrétaires; Le français quotidien des communicateurs; Le français quotidien; Au féminin. Guide de féminisation des titres de fonction et des textes. Tous sont publiés par le gouvernement du Québec. Elle écrit régulièrement (articles et rapports de mission) et participe à tous les colloques en donnant de nombreuses communications. Son dernier article paraissait dans Langue française en décembre 1995 et était intitulé : « La variation graphique et les rectifications de l'orthographe française » (1990). Le numéro 108 publiait les actes du colloque CNRS-HESO-AIROE de juin 1993, auquel Pierrette Vachon-L'Heureux représentait le Québec.

 

Réalisations

Enfin, elle aime souligner qu'elle a fait un stage en terminologie auprès des Nations Unies en 1980, qu'elle a été vice-présidente de l'Association internationale de psychomécanique du langage (1983-1993), qu'elle a représenté les linguistes des organismes gouvernementaux auprès de l'Association québécoise de linguistique (1980-1990), qu'elle a été déléguée auprès du Conseil de la langue française à titre de membre du Comité québécois pour la modernisation de l'orthographe (1989), qu'elle a donné un stage en terminologie à Cotonou (Bénin) pour l'ACCT, qu'elle a mis sur pied un Réseau des langagiers et des langagières de l'Administration du Québec, qu'elle a assumé la présidence du Comité d'étude des termes de gestion des soins de santé, la direction de l'équipe-projet en formation professionnelle et qu'elle a été de plus, membre du Comité de rédaction de Terminogramme (1991-1996).

 

Langues parlées et écrites

 

Correspondance:

Pierrette VACHON-L'HEUREUX
Office de la langue française
200, chemin Sainte-Foy, 4e étage
Sainte-Foy (Québec)
Canada
G1R 5S4

Téléphone: (1) (418) 643-7093
Télécopieur: (1) (418) 643-3210
Courrier électronique: pvachon@olf.gouv.qc.ca

 


Liste de tous les CV

Modification du CV